Antenne parabolique

On dit de l’orbite d’un satel­lite qu’elle est géosta­tion­naire si, pendant la révo­lu­tion de la Terre, le satel­lite est toujours suspendu à un même point au dessus de la surface terrestre. Ces orbites sont souvent utili­sées pour le système de commu­ni­ca­tion et de posi­tion­ne­ment.

Le satel­lite que vous observez sur l’image appa­raît comme le symbole du programme spatial de notre pays. C’est Soiuz-TM.

Et voilà qu’à un moment donné, est apparue la force du programme “Vremia”, les prin­ci­paux programmes d’infor­ma­tions TV du pays.

Mais dans l’anima­tion, nous voyons comment se produit le processus d’émis­sion s’un signal, par exemple, d’un satel­lite actuel de télé­vi­sion.

Nous faisons passer une droite et l’appe­lons direc­trice. Prenons un point de cette droite. L’empla­ce­ment géomé­trique des points, d’éloi­gne­ment égal à la direc­trice et au point donné (appelé foyer), s’appelle para­bole.

Si on dirige des rayons de lumière sur la para­bole, alors, à son axe de symé­trie, tous les rayons se rassem­ble­ront sur le foyer de la para­bole. Cette propriété s’appelle la propriété optique d’une para­bole.

C'est certai­ne­ment vrai à l’inverse. Si on remplace le foyer par une lampe, alors, les rayons reflétés par la para­bole sont paral­lèles et la direc­tions de la lumière est droite. Si on fait tourner la para­bole selon son axe de symé­trie, on obtiendra alors une surface de rota­tion de deuxième ordre, une para­bo­loide.

Puisque pour n’importe quelle section du plan existe un axe de symé­trie, il y a une et une seule para­bole, alors la propriété optique est valable pour une para­bo­loïde. Si on remplace le foyer d’une para­bo­loïde par une lampe, alors, les rayons reflétés par la surface seront paral­lèles les uns aux autres. C’est égale­ment valable à l’inverse.

On utilise juste­ment cette propriété pour les antennes satel­lites para­bo­liques. Comme un satel­lite se situe très loin des antennes, on peut consi­dérer que les rayons sont presque paral­lèles et le poste de signal se situe au foyer de la para­bo­loïde.

Other etudes in “Surfaces quadratiques”